L'actualité dVine

Le Blind Tasting “Avant/Après” dVine

Six professionnels se sont prêtés au jeu pour tester 6 vins à l’aveugle sous contrôle d’Huissier. Nous leur avons servi deux verres contenant le même vin, l’un était servi à la main et l’autre, servi grâce à la dVine. Retour sur notre « Blind Tasting Avant/Après dVine ». 

Pourrait-on dire que la dVine rend le vins deux fois meilleur?   

Dégusté lors d’un bon repas ou pour d’autres occasions, le vin n’échappe pas à la tendance du «consommer moins mais mieux». L’effet «wahoo» de la dégustation dVine répond totalement à cette tendance mais n’a jamais été mesuré et pourtant, nous le constatons tous les jours. 

Le 5 juillet 2022, à Paris, nous avons donc conviés 6 professionnels pour participer à notre Blind Tasting « Avant/Après » dVine. À travers ce test, nous n’avons pas cherché à démontrer que le vin, qui nous est confié par nos vignerons partenaires, était deux fois meilleur après son passage en dVine, mais nous avons essayé de mesurer la valeur perçue du vin en notant l’avant et l’après au nez et en bouche.

Le Blind Tasting 

Pour que le test soit au plus proche de ce qui se passe chez nos clients restaurateurs, nous avons fait déguster 6 vins, 2 blancs et 4 rouges, dans 2 conditions différentes, dont une représentative des conditions de service en restauration sans dVine :  

  • Servis par la dVine, soit aéré l’équivalent de 3 heures de carafage et mis à température, entre 12 °C et 13 °C pour les blancs et entre 17 °C et 18 °C pour les rouges ; 
  • Et servis à la main et non carafés, à 6 °C pour les vins blancs et 23 °C pour les vins rouges. 

Les vins blancs : 

  • Le Pessac-Léognan 2019 du Château Carbonnieux 
  • Le Condrieu 2018 Amour De Dieu du Domaine Jean-Luc Colombo  

Les vins rouges : 

  • Le Saumur Champigny 2018 Les Loups Noirs du Domaine de Nerleux 
  • Le Crozes-Hermitage 2019 du Domaine Laurent Habrard  
  • Le Pomerol 2018 de La Rose Figeac 
  • Le Pomerol 2015 du Château Nénin 

Le panel de professionnels 

À l’occasion du Blind Tasting, nous avons accueilli 6 professionnels du secteur du CHR ou du monde du vin. 

  • Béatrice Dominé, œnologue chez dVine 
  • Laurent Derhé, Meilleur Ouvrier de France Sommelier  
  • Philippe Delfaut, Directeur Général au Château Kirwan  
  • Tony Moinnereau, Directeur Commercial Paris chez Champagne Billecart-Salmon 
  • Victor Gonzales, Chef sommelier  
  • Stéphanie Hennion, Gérante de « Déjeunons sur l’herbe » 

Aucun des participants n’avaient eu connaissance de la sélection des vins servis lors du test. L’Huissier présent a pu contrôler les verres servis tout au long de la séance, pour s’assurer qu’ils respectaient bien les critères définis. 

Du côté des participants, chacun avait une grille permettant de noter les vins sur le nez, la bouche, l’ordre de préférence et quel prix ils pourraient mettre pour ce vin. 

Le résultat ? 

 À l’issu de ce blind tasting, les données ont été collectée et analysées pour en arriver au résultat suivant :  

  • Sur 6 références servies, 100% des vins préférés sont ceux servis par la dVine. 
  • La dégustation d’un verre dVine est 40% supérieure au nez et en bouche à une dégustation classique. 
  • Un client serait prêt à payer jusqu’à 3 fois plus pour un vin servi en dVine. 
  • Un vin servi par la dVine est perçu jusqu’à 2 fois meilleur. 
  • La valeur perçue d’un verre de vin dVine est jusqu’à 3 fois supérieure. 

Retrouvez le témoignage de nos participants en vidéo : 

Pour en savoir plus

dVine prépare un plan de recrutement de grande ampleur en 2023 pour devenir un leader de la Wine Tech française et participer au rayonnement économique des startups qui passent le cap de l’hypercroissance. Découvrez le témoignage et la vision de l’équipe RH : Lire l’article.

Sur le même thème :