La dégustation

3 conseils pour conserver son vin

Château Kirwan chai conserver son vin

Le vin est un produit extrêmement sensible. Pour qu’un vin soit de qualité lors du service, il faut lui apporter une attention toute particulière, et ce, tout au long de son cheminement. L’une des étapes clés, une fois le vin mis en bouteille, c’est la conservation. Le vin est une œuvre d’art et il se conserve comme telle. Comment conserver son vin dans les meilleures conditions ? On vous explique tout.

Dans l’obscurité…

La lumière est l’ennemi du vin. Autant le raisin profitera des rayons lumineux du soleil lors de son développement, autant une fois embouteillé, le vin se conserve à l’abri de la lumière.

Pourquoi ? Une surexposition du vin à la lumière engendre une modification des arômes. Ainsi, certains arômes disparaissent, le goût du vin se modifie et l’on obtient lors de la dégustation un “goût de lumière” et ceci particulièrement lorsque vous avez des néons en cave. Cette détérioration est plus fréquente chez les vins blancs que les vins rouges. Ceci s’explique par le verre utilisé lors de la fabrication des bouteilles.

En effet, le verre utilisé pour les bouteilles de vins blancs n’étant généralement pas opaque (contrairement à la majorité des bouteilles de vins rouges), elles sont plus sujettes aux rayonnements et ses conséquences. C’est pourquoi, bon nombre de producteurs commercialisent leurs bouteilles avec une protection de type papier de soie.

…à température stable…

Second facteur déterminant pour une parfaite conservation du vin, la température est plus ou moins facile à maitriser. Il est conseillé de conserver son vin à une température de 12°C – 13°C. Avec une température trop élevée, le vin évoluera plus rapidement ce qui n’est pas favorable.

Plus que la température, c’est la variation à laquelle il faut faire attention. Un changement brutal de température provoque un choc thermique qui altère énormément le vin. Si la cave est bien isolée, les changements de saisons ne sont pas à craindre car l’évolution de la température extérieure sera progressive.

…et dans un lieu humide.

On a tendance à oublier, ou tout du moins à négliger, ce dernier facteur qu’est l’humidité. Stocker ses vins dans un lieu humide permet d’éviter l’assèchement des bouchons. Les bouchons de liège, s’ils s’assèchent, vont permettre l’évaporation du vin. Cette évaporation est synonyme de disparition pour les arômes présents dans les bouteilles…

Si l’humidité est trop élevée, cela risque d’endommager avant tout les étiquettes des bouteilles. Il faudra une humidité très élevée et ce, pendant une longue durée pour altérer le vin.

On parle souvent d’une hygrométrie autour de 70 à 80% idéalement.

Pour aller plus loin

Afin de préserver au mieux le vin, il faut donc respecter ces 3 conditions. Mais une fois arrivé à maturation, comment mettre le vin dans les meilleures conditions lors de la dégustation ? Lisez notre article Les trois étapes de la dégustation et profitez d’une dégustation parfaite.

Menu